Hausse du prix des aliments : Payer plus ou accepter moins?

Publié par Karine Simard le

 

L’impact de la hausse de prix des aliments sur la nourriture pour chiens et chats

Payer plus ou accepter moins?

Comme agronome, j’aide les parents-chien à optimiser l’alimentation de leur animal pour qu’il puisse vivre longtemps, heureux et en santé. C’est ma mission!

 

Une erreur que je vois souvent :

Les gens donnent des nourritures de moins bonne qualité et cela cause des problèmes de santé à leur animal.

 Évidemment, les gens qui me consultent et qui font cette erreur, sont pas mal tous, amoureux fous de leur chien et ne font pas ça intentionnellement. En fait, la dernière chose qu’ils veulent c’est donner une mauvaise nourriture à leur animal et le rendre malade! Le pire dans tout çà, c’est souvent qu’ils pensent qu’ils donnent la meilleure nourriture, alors quand je leur annonce que ce n’est pas le cas, ils sont en choc! Je ne porte jamais de jugement à cet égard, car le problème, c’est seulement qu’ils n’ont pas les connaissances pour choisir la meilleure nourriture et font des mauvais choix bien malgré eux!

 Ce n’est vraiment pas évident de se retrouver dans la jungle qu’est l’alimentation des chiens et des chats. Je plains le pauvre consommateur qui se retrouve devant une tablette ou un congélateur, pleins de nourritures différentes, prétendant toutes être la meilleure nourriture sur la terre! Le marché de la nourriture pour animaux étant extrêmement lucratif, le marketing y est fortement utilisé pour le meilleur et pour le pire. Le pire étant que le consommateur est encore plus mêlé devant autant de publicités et de belles entourloupettes marketing.

 

Comme si ce n’était pas assez compliqué, une problématique s’ajoute actuellement au défi déjà existant :

La hausse du prix des aliments

 

Depuis quelques mois, vous l’avez probablement remarqué, votre panier d’épicerie coûte plus cher. La viande est particulièrement touchée par une hausse de prix de plus de 10% en moyenne dans la dernière année. Compte tenu, que cette dernière est la base de la plupart des nourritures pour chiens et chats, cette hausse aura inévitablement un impact sur ce secteur.

 

Ainsi, au cours des prochains mois, l’augmentation des prix et la rareté de certains produits utilisés dans les aliments pour animaux entraineront fort probablement des changements de recette et de fournisseurs au sein de plusieurs compagnies de nourriture qui désireront demeurer compétitives et conserver leur part de marché. Pour certaines compagnies, les changements sont déjà faits.

 

En cas d’augmentation du prix des matières premières comme c’est le cas actuellement dans la nourriture pour chiens et chats, le fabricant à deux choix pour maintenir son marché :

  • Garder la même qualité et augmenter le prix
  • Baisser la qualité et ne pas changer le prix

 

Parfois, certains coquins font les deux, ils profitent de la situation d’augmentation généralisée pour augmenter leur rentabilité au maximum en augmentant leur prix et en baissant la qualité.

 

En termes concrets, on fera face à deux possibilités au sein des compagnies de nourriture pour chiens et chats :

  • Des compagnies mettront des matières premières moins chères, donc moins de qualité, afin de garder leur prix et ne pas perdre leur part de marché.
  • D’autres voudront conserver la même qualité par principe et devront augmenter leur prix au risque de perdre des parts de marché.

 

Ce qui va influencer la décision des compagnies aura surement un lien avec les valeurs de l’entreprise. Un truc qui n’est pas vraiment écrit ni sur le site web, ni sur le sac de nourriture, vous allez me dire…

 

Alors comment allez-vous savoir quelle décision prendra le fabricant de la nourriture de votre animal?

 

En général, quand un fabricant baisse la qualité de son produit, ce n’est pas quelque chose qu’il met sur les réseaux sociaux. Comme la réglementation dans les nourritures pour animaux laisse à désirer et qu’en plus, il n’y a pas vraiment de police pour faire respecter le peu de règlements qui existent, les compagnies ont le champ libre et peuvent prendre les décisions qu’ils veulent. En absence de règlementation stricte, la décision va vraiment être dans les mains des dirigeants de chaque compagnie de nourriture.

 

Une des tactiques qui permet d’éviter la hausse de prix est de changer la recette et les ingrédients d’une nourriture. C’est un truc vieux comme le monde dans le domaine de la formulation des aliments pour animaux. Dans le temps où je faisais des recettes(et je pense encore aujourd’hui), on appelle ça la formulation à moindre coût. L’objectif étant de combler des nutriments en utilisant les aliments les moins chers possibles pour obtenir un coût de fabrication minimum. Bien évidemment, l’utilisation de cette technique de rentabilité comporte bien souvent des conséquences sur la qualité de la nourriture.

 

Voici deux phénomènes observés, lors des changements de recette dans un objectif formulation à moindre coût :

 

Baisse de la valeur nutritive

Voici deux scénarios que j’ai vus dans ma pratique et que j’anticipe pour les prochains mois :

1. Augmentation du niveau de sucre, de gras et une diminution du niveau de la protéine.

Pourquoi ? La protéine coûte plus cher que le sucre et le gras.

Quel problème cela peut causer ?

Trop de sucre et trop de gras peuvent causer plusieurs problèmes de santé (Inflammation, dermatites, vomissements, diarrhées, diabète, obésité, arthrite, cancer, etc.). 

2. Dans les nourritures crues, augmentation de la teneur en os et en gras

Pourquoi? Les os et le gras coûtent moins cher.            

Quel problème cela peut causer?

Trop os : Constipation, trop de calcium, pas assez de protéine, pas assez de phosphore.

Trop gras : Manque de protéine, problèmes de santé liés à un excès de gras, obésité.

Baisse de la qualité des aliments utilisés pour maintenir le même niveau de nutriments, mais à moindre coût.

Exemple : Certaines compagnies, vont utiliser des minéraux et vitamines synthétiques au lieu des aliments frais pour combler les besoins en minéraux et en vitamines.

Mon opinion sur le sujet, c’est que chaque compagnie peut prendre la décision qu’il veut, on est dans un monde libre, je respecte cela. En contre partie, le consommateur doit le savoir et pouvoir faire un choix éclairé.

Dans un monde idéal, le consommateur est averti et éduqué suffisamment pour faire un choix éclairé (soit conserver la même qualité et payer plus ou payer moins tout en sachant que la qualité est moins bonne.

 

Le problème, c’est que le plus souvent, le parent-chien ou chat n’a pas les informations et les connaissances pour prendre cette décision et il prend de mauvaises décisions qui auront un impact sur la santé de son animal.

 

Voici quelques défis auxquels fait face le parent-chien lorsqu’il veut faire un choix éclairé et santé de nourriture pour son animal:

  • Les compagnies n’avertissent pas nécessairement les consommateurs des changements de recette.
          Elles ne sont pas obligées.
  • Le consommateur doit surveiller, lire les étiquettes et avoir un minimum de connaissances pour s’y retrouver.

          Ce qui n’est pas le cas bien souvent.

  • Le consommateur ne doit jamais se fier à une compagnie les yeux fermés.

         Ce qui arrive très souvent. Plusieurs pensent que parce qu’une nourriture           est sur le marché, c’est qu’elle est de bonne qualité avec la fausse                croyance que c’est une industrie réglementée et surveillée.

 

Les meilleures marques de nourriture?

 

Dans ma pratique, même si je me le fais souvent demander, je me fais un devoir de ne jamais identifier les meilleures ou pires marques de nourriture. Afin de rendre le parent-chien autonome et responsable devant ses choix et capable de réagir aux variations dans le marché, je favorise plutôt le développement de ses connaissances et de ses compétences pour faire les bons choix en termes de nourriture selon des critères précis à l’aide de mes formations : https://pattedeaubio.com/collections/formation

 

Quand le consommateur sait quoi regarder pour faire son choix, il est plus en mesure de faire les meilleurs choix et est moins à la merci des variations du marché.

 De plus, rien n’est plus faux que de dire qu’un produit qui est bon aujourd’hui sera bon demain, après-demain ou dans 10 ans. En prenant pour acquis que le produit d’une compagnie est de qualité et en se fiant la-dessus les yeux fermés, le parent-chien joue à la roulette russe avec la santé de son animal. Chaque compagnie évolue différemment et peut changer sa philosophie au fil du temps. Dans les dernières années, j’ai vu certaines nourritures très populaires passer de très bonnes à très médiocres en moins d’un an. Dans ces cas en particulier, j’ai vu plusieurs parents-chiens ne sachant pas quoi utiliser comme critères pour choisir la nourriture de leur chien, se fier à la réputation de la compagnie et se retrouver avec un animal avec des problèmes de santé majeurs en lien avec ces nourritures devenues mauvaises.

 À titre d’exemple pour illustrer comment une entreprise peut réagir à la hausse de prix, je vous parle de ce que j’ai moi-même vécu dernièrement :

 

L’histoire de ma moule verte

 

Pour vous mettre en situation, il y a quelques années, j’ai décidé de mettre en marché, ma propre marque de moule verte.

Pourquoi avoir choisi de le faire alors que plusieurs compagnies en fabriquaient déjà?

 Voici mes raisons :

  • Selon moi, il s’agit du meilleur supplément pour articulation sur le marché et plusieurs chiens souffrent de ce problème et en ont besoin.
  • Après en avoir essayé des moules vertes de fournisseurs différents avec ma vieille chienne ayant des problèmes d’articulation, j’ai réalisé que je n’obtenais pas les mêmes résultats selon la marque de moule verte que je donnais et ce, même si les produits que j’avais essayés étaient identiques en termes d’ingrédient sur l’étiquette. Ingrédient = Moule verte, rien d’autre. Ainsi, j’ai réalisé qu’il existait des qualités dans ce produit et que cela impactait directement sur son efficacité.
  • J’ai donc mis en marché une moule verte de qualité (j’ai étudié les critères de qualité) de façon à aider les chiens qui avaient des problèmes d’articulation.
  • Je distribue donc la même moule verte de qualité depuis plus de 6 ans. Je n’ai pas changé de fournisseur ni de matière première, car elle répond à mes critères de qualité et les résultats sont au rendez-vous.

Il y a une semaine, mon fournisseur de moule verte me contacte et m’explique que le prix augmente chez mon producteur actuel. Il m’en offre une autre, au même prix, en me mentionnant que la qualité est la même.

Pour ceux qui me connaissent, vous savez que je prêche par l’exemple, que je suis extrêmement critique, et je ne me fie sur personne surtout en ce qui concerne l’évaluation de la qualité des produits que je distribue. Je demande donc les analyses et je vérifie par moi-même la qualité du produit. En regardant l’analyse du produit, je me rends compte qu’elle contient 50% moins de gras que le produit que j’ai actuellement. Sachant que dans la moule verte, les produits actifs, les omégas 3, sont dans le gras, moins de gras égal moins d’oméga 3 donc moins d’efficacité. Je conclus donc après analyse, que le produit de remplacement que me propose mon fournisseur n’est définitivement pas de la même qualité que celui que je vends actuellement. Je refuse donc de changer ma moule verte actuelle par le produit qu’il me proposait et qui était de moins bonne qualité. J’ai pu prendre cette décision éclairée, car je savais comment évaluer la qualité du produit, j’avais les connaissances pour le faire. Cette décision a aussi été prise dans le respect de ma philosophie et de valeurs importantes pour moi comme personne et entrepreneur:

La qualité et les résultats

Je ne vendrai jamais rien qui n’est pas de la plus haute qualité, que je ne donnerais pas à mes propres chiens et que je ne pense pas bénéfique à mes clients.

 

Par ailleurs, la conséquence de cette décision, c’est que comme ma matière première augmente de prix, je devrai augmenter le prix au consommateur. Par ailleurs, j’aurais pu choisir le produit de moins bonne qualité et garder le même prix et la plupart des consommateurs n’auraient probablement pas fait la différence, mais pour moi, c’est inconcevable de vendre un produit moins efficace et de moins bonne qualité, alors la décision a été facile. Elle ne plaira pas à tous, mais je vais respecter mes valeurs d’entreprise qui consiste à n’accepter aucun compromis sur la qualité ou les résultats. C’est comme cà! C’est moi!

 

Cette situation vous illustre bien comment l’industrie fonctionne et peut comporter des pièges, et ce même pour les compagnies qui fabriquent.

 

Pour revenir aux conditions que l’on vit actuellement, le marché de la nourriture pour chiens et chats va ou ressent déjà les effets de la hausse des prix actuels.
 
C’est incontestable et inévitable.
 
Chaque compagnie de nourriture devra choisir entre augmenter son prix, maintenir sa qualité ou garder son prix et diminuer sa qualité !

 

Maintenant, je vous partage quelques trucs pour minimiser l’impact de cette hausse de prix sur la santé si précieuse de votre animal :

  • Éduquez-vous : Vous devez savoir lire une étiquette, calculer les sucres, lire les ingrédients des nourritures pour animaux, c’est la base pour faire un choix éclairé. Vous ne savez pas par où commencer ? Les formations Pattedeau bio sont là pour ça : https://pattedeaubio.com/collections/formation
  • Déterminez ce qui acceptable pour vous. Voulez-vous seulement des aliments naturels? Pas de produits synthétiques? Êtes-vous prêt à payer plus cher pour des aliments naturels?
  • Au niveau budgétaire, prioriser d’investir sur l’alimentation de base. Au besoin, revoir à la baisse, les dépenses sur les jouets, récompenses commerciales, colliers, accessoires et autres trucs moins essentiels pour la santé de l’animal. 
  • Être à l’affut des changements visuels au niveau de la nourriture
  • Poser des questions aux fabricants
  • Surveiller les changements chez votre animal : digestion, poil, selle, aspect général.

 

En conclusion, ce n’est pas la première, ni la dernière fois que le marché des nourritures pour animaux subira des changements, mieux vaut s’outiller pour y faire face si l’on veut garder notre animal longtemps et en santé!

 

En ce moment, la question ultime qu’il faut se poser au niveau de la nourriture de son animal est :
Voulez-vous payer plus ou accepter moins?
Peu importe la réponse, elle vous appartient, l’important, c’est que vous y répondiez en toute connaissance de cause et fassiez un choix éclairé, car il aura fort probablement un impact sur la santé de votre animal.
Bonne réflexion!
Karine Simard, Agronome, M. Sc.
Expert-conseil en alimentation canine

 

 


Partager ce message



← Message plus ancien


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.